L’histoire du béret de l’Armée de Terre
MILI ATLAS
26 janvier 2023
MILI ATLAS
26 janvier 2023

Sur la tête de chaque militaire de l’Armée de Terre, se trouve un béret. Et avec lui, toute une histoire !

1️⃣  Originaire du Béarn, il est tout d’abord porté par les bergers pour se protéger de la pluie. 💦
Dès 1891, il est porté par les chasseurs alpins, qui l’appellent la “tarte” car ses bords sont plus longs. Largement distribué pendant la secondaire guerre mondiale 🪖, il devient par la suite la coiffe officielle de l’Armée de Terre et place le calot définitivement au placard.

2️⃣  Constitué de laine mérinos, il est fabriqué en France 🇫🇷, dans les Pyrénées-Atlantiques, par l’entreprise Laulhere Army Beret. Le processus de fabrication n’a quasiment pas changé depuis 140 ans !

3️⃣ Les 2 rubans noirs positionnés à l’arrière du béret sont appelés les « veuves« , et sont signe de deuil. La tradition veut qu’on les noue lorsque l’on perd un camarade en opération.

4️⃣ La remise du béret se fait au CEFIM après la marche au béret. 🏃
Celui-ci permet de se distinguer d’un personnel civil et symbolise l’appartenance à un régiment. La cérémonie de remise de béret est une étape forte dans la vie d’un soldat, qui marque la 2e étape de leur période de formation.

5️⃣ L’Armée de Terre compte 7 couleurs de bérets différentes : bleu, vert, rouge, amarante, bleu, cobalt, brun et noir.